Lac Natron

Lac Natron

Lac Natron

Le lac Natron, situé au Kenya, fait partie des lacs Natron peu profonds de l'Afrique intertropicale. Il mesure 56 km de long sur 24 km de large pour une superficie de 900 km² et une profondeur moyenne de moins d'un mètre.

Lac Natron - un lac peu profond

Par opposition aux marécages, les lacs peu profonds sont des milieux dont l'essentiel de la surface n'est pas colonisé par la végétation, mais associés à un faible relief, ils sont souvent bordés d'une ceinture constituée des mêmes espèces. En Afrique, les lacs peu profonds sont nombreux et de taille très différente "depuis ceux qui ont une dimension d'une mare jusqu'au lac Tchad."

Le lac Natron est un lac polymictique c'est-à-dire que la colonne d'eau est homogène presque tous les matins après le refroidissement nocturne. Suivant les saisons et le régime du vent, il est susceptible de se stratifier au cours de la journée. Cette fréquence élevée du cycle thermique assure en général une bonne oxygénation de toute la colonne d'eau ainsi qu'une régénération continue des nutriments et donc un peuplement phytoplanctonique souvent abondant : il est eutrophe (plus de 25mg/mètre cube de chlorophylle en moyenne) et est sensible aux accidents climatiques. Que la stratification dure plusieurs jours par manque de vent et de refroidissement nocturne, et l'anoxie se repend dans la masse d'eau, avec des mortalités massives de poissons. À l'inverse, de fortes tempêtes peuvent remettre en suspension des quantités inhabituelles de sédiments organiques et provoquer une anoxie équivalente.

Lac Natron - bassin

Le bassin du lac Natron possède une superficie de 224 800 hectares. La zone se compose d'un bassin lacustre alcalin fermé situé au fond du Gregory Rift qui fait partie de la Rift Valley, limitrophe du Kenya et entouré d'escarpements et de volcans. Les eaux qui alimentent le lac Natron descendent à la saison des pluies des volcans Gelei (2942 m), Sambu (2043 m) et Lengai (2878 m). Elles arrivent dans le lac saturées en carbonate de sodium. Le lac de faible profondeur, se transforme en immense saline et les sels qui cristallisent sous l'effet du soleil forment le Natron. À la saison sèche, le niveau du lac est très bas, plus de la moitié du lac est à sec, recouvert d'une vase gluante où seules les colonies de flamants roses semblent s'adapter.

Lac Natron - population, lac évaporatif salé

Beaucoup de poissons vivent en eau douce ou en eau de mer, mais de nombreuses espèces dites amphihalines (euryhalines) sont capables de passer de l'eau douce à l'eau de mer et inversement. Tous les poissons d'eau douce ont des fluides internes plus concentrés que l'eau douce, de telle sorte qu'ils ont une tendance à perdre des ions (notamment : Na+, Mg++ ou CI) et à gagner de l'eau par toutes les surfaces perméables comme les branchies ou les muqueuses buccales. Inversement dans de l'eau de mer ils auront tendance à gagner des ions et à perdre de l'eau. L'osmorégulation est le phénomène qui permet aux animaux de réguler la concentration du plasma en ions et en eau, et de maintenir constante la pression osmotique de leurs fluides intérieurs face aux variations du milieu ambiant.

Lac Natron - caractéristique physico-chimique

Na = 0.00 ; K = 3000 ; CI + 0.00 ; Mg = 0.00 ; HCO3 = 158 600 ; CI = 65 000 ; SO4 = 3100.

Lac Natron - les poissons

Les poissons susceptibles de vivre dans des milieux salés continentaux sont rares et beaucoup appartiennent à la famille des Cichlidae d'origine marine, ce qui expliquerait leur grande euryhalinité. Plusieurs tilapias comme T. guinéensis et S. melanotheron vivent et se reproduisent dans les eaux côtières d'Afrique de l'Ouest jusqu'à des salinités de 30%. Seul donc quelques espèces sont susceptibles de survivre dans les conditions extrêmes offertes par des lacs dont la salinité excède souvent celle de l'eau de mer. Le Cichlidae, Oreochromis alcalicus grahami est endémique du lac Magadi où il vit dans des mares alimentées par des sources d'eau chaude et salée. Les poissons sont essentiellement concentrés dans les cinquante centimètres superficiels ou la teneur en oxygène est plus élevée. Orehochromis alcalicus alcalicus vit dans le lac Natron (introduit en 1960 pour occuper une niche vide) dans des eaux où la salinité est comprise entre 30% et 40%. (O. amphimelas du lac Manyara vit avec une salinité qui peut atteindre 58%).

Conclusion

Un lac d'eau salée comme le lac Natron alimenté par les nappes phréatiques peut avoir qu'un peuplement très pauvre, constitué essentiellement par un Cichlidae adapté à ce milieu extrême.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/03/2016

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2300 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 390 taxons supérieurs.