Enteromius fasciolatus - (Barbus fasciolatus)

Enteromius fasciolatus - (Barbus fasciolatus) - Günther, 1868 - (Cyprinidae)

Enteromius - (genre)

Il semble que l'espèce Enteromius fasciolatus ci-contre ait été révisée, et n'appartient plus au genre Barbus. Cependant, dans l'attente d'une actualisation des principales sources compétentes, notamment Fishbase (genre existant, mais qui ne comprend aucune espèce 03/2016), un renommage simple avec un double nom a seulement été effectué. À ne pas confondre avec le genre de vers parasitaires Enterobius.

Synonymes - noms communs

  • Barbodes fasciolatus
  • Barbus barilioides
  • Puntius fasciolatus
  • Appeler aussi "Barbus à stries bleues" (frican banded barb)

Barbus - (genre)

Le genre Barbus regroupe un certain nombre d'espèce et fait partie de la famille des Cyprinidae. Le genre Barbus semble se rencontré sur tous les continents du globes.

Répartition géographique

Barbus fasciolatus est une petite espèce de Cyprinidés endémique de l'Afrique. Barbus fasciolatus, se rencontre dans le haut et le moyen cours de la rivière du Zambèze, dans les rivières Cunene et Kafue ainsi que dans le système de la Luapula. Barbus fasciolatus, se rencontre également en Okavango, en Zambie et dans le bassin du Congo ainsi que dans le lac Kariba.

Taille

Barbus fasciolatus est un petit barbus qui mesure une taille d'environ 6 centimètres pour les mâles. Les femelles plus grandes, mesures quant-à elles environ 7 centimètres.

Spécimens en aquarium

Enteromius fasciolatus 2Enteromius fasciolatus 1

Dimorphisme

Barbus fasciolatus est en période de reproduction ou lors de conflit inter-spécifique de dominance, plus coloré chez les mâles, possèdent une livrée qui s'intensifie, d'un rouge vif, très largement observable et différentiable des femelles. Ses dernières sont plus grandes que les mâles et possèdent donc un fond de coloration plus terne, qui tire plus sur les bruns. De plus un ventre plus rebondit est nettement apparent et observable, lorsqu'elles sont gravide et sur le point de pondre, lors de la reproduction.

Maintenance

Barbus fasciolatus est une petite espèce grégaire, c'est-à-dire à maintenir en petit groupe et d'au moins 6 à 7 individus dans un aquarium d'une contenance minimale de 70 litres en spécifiques. Dans des aquariums en collocation, ne pas hésiter à introduire des bancs d'une dizaine d'individus (ou plus..) et de préférence en compagnie d'autres espèces provenant des mêmes types d'habitats, d'Afrique de l'Ouest, Centre et Centre-ouest. (voir localités, citées plus haut). Localisation géographique laissant un assez vaste choix et parmi nombre d'espèces communes, très appréciées et colorées, comme notamment un grand nombre de petit cichlidae (d'une dizaine de centimètres adulte). Barbus fasciolatus est une espèce de Cyprinidés, qui semble préféré les eaux calmes et bien oxygénées par une végétation abondante, dû fait qu'il se rencontre plus fréquemment dans les canaux, les eaux parpotamon, les lagons permanents ou encore les plaines inondables des rivières principales qui l'héberge. Rivières utilisées, semble-t-il plus pour les migrations, et principalement en saisons des pluies, en périodes pluviales, pour rejoindre des eaux moins remuantes, telles que celles des plaines inondables saisonnières. Barbus fasciolatus, se rencontrent le plus souvent là où la luminosité est tamisée, moindre qu'en plein centre des cours principaux. L'eau sera d'un ph compris entre 6 et 7, la température comprise entre 22°C et 26°C. Une filtration de 3 à 5 fois le volume d'eau net par heure est adéquat, avec par contre, le soin de "cassé" le rejet d'eau de manière à éviter trop de remous et courants inappropriés a leurs bonnes maintenances. Le décor de l'aquarium sera donc composé d'une végétation conséquente, avec des plantes aux fines feuilles remontant jusqu'en surface (Elodea, Cabomba et/ou Valisneria pour les plus traditionnelles ou encore nombre d'autres rencontrés dans le commerce et provenant ou rencontrer dans leurs habitats naturels), ainsi que de tout type de "mousse aquatique" tel que la mousse de java ou autre Ricia, etc., bénéfique puisqu'ils les picoreront (et s'en serviront éventuellement de frayère). Il est cependant évidemment fortement conseillé, de leur installé un éclairage en conséquence, non très blanc et mat, mais au spectre spécialisé pour la végétation aquatique, trouvable dans toute bonne animalerie aquariophile. De plus parfaitement adapté pour la maintenance (et la reproduction) de Barbus fasciolatus aimant évoluer dans des eaux tamisées en luminosités. Quelques grossières racines et roches agrémenteront l'habitat.

Spécimens en captivité

Enteromius fasciolatus 5Enteromius fasciolatus 4

Alimentation

Barbus fasciolatus est un poisson omnivore, qui se nourrit dans son milieu de différents types de petits vers, crustacés, insectes terrestres et aquatiques et larves d'insectes (terrestres et aquatiques) ainsi que de multiples genres de végétations, comme les plantes fines et les algues qui les recouvrent, mais également encore d'autres algues et petites plantes fines saisonnières qu'il rencontre lors des migrations. En aquarium, Barbus fasciolatus sera donc une espèce assez facile à alimenter et toutes carences facilement évitables, dues fait qu'ils accepteront très simplement la large gamme d'alimentation variée rencontrée dans le commerce. Des mélanges de paillettes ou/et granules en proportion avec leurs gueules, ainsi que des nourritures fraiches, vivantes et congelées en tout genre. (petits krills, daphnies, tubifex, vers rouges, artémias, mysis, etc.)

Reproduction

Barbus fasciolatus est un pondeur d'oeufs coulant. Dans leurs milieux, lors de la reproduction, les mâles se parent de leur plus belle parure pour courtiser les femelles. Ils deviennent alors plus encore, d'un magnifique rouge vif cuivré et laissent apparaitre leurs barres sombres noires/bleu nuit, très foncé le cuivre s'intensifiant. (Cuivre du plus bel effet, vraiment très esthétique à observer). Il semble, que dans son milieu, Barbus fasciolatus ne possède pas de réel territoire de reproduction, mais une certaine délimitation virtuelle est certainement mise en place, surtout si plusieurs mâles se côtoient dans une même arène de reproduction ; contrairement au comportement observé en aquarium, où, particulièrement en bac spécifique, de réels territoires peuvent être défendus et assez ardemment, laissant la place qu'à un seul mâle dominant. Dominance se remarquant souvent, par une robustesse légèrement plus significative chez le mâle dominant et parfois une petite déchiqueture, principalement sur la nageoire, là plus en contact avec les jeux de dominances et de séduction, chez les mâles subordonnés.

Aquarium tropical du palais de la porte dorée - Paris/France

Statut IUCN - (RedList)

Non répértorié - (voir sur IUCN)

Voir aussi - (externe)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/03/2016

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2300 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 390 taxons supérieurs.