Alfaro cultratus

Alfaro cultratus - (Regan, 1908) - (Poeciliidae)

Cyprinodontiformes - (Ordre)

L'ordre des Cyprinodontiformes qui comprend 10 familles, regroupe entre 800 et 1 000 espèces de poissons d'eau douce, la plupart sont omnivores, même si certaine famille comprennent des espèces de prédateurs et d'herbivores. Les Cyprinodontiformes sont capables de vivre dans des régions tempérées ou tropicales, dans des habitats qui ne conviennent pas à la plupart des poissons, par exemple dans des eaux stagnantes salées ou hypersalées. La plupart de ses poissons vivent dans des eaux de surface, où ils se nourrissent de dépôts de végétaux. C'est pour cette raison qu'on les a parfois rapprochés des Cyprinidae avec lesquels ils n'ont pourtant aucun lien de parenté. Les Cyprinodontiformes ont aussi été rapproché des carpes à dents (Cyprinodontidae) parce-qu'ils possèdent de petites dents et que leurs aspects ressemblent à celui de la carpe.

Poeciliidae - (Famille)

Les Poeciliidae regroupent environ 300 espèces réparties en 40 genres et appartiennent à l'ordre des Cyprinodontiformes. Les Poeciliidae se caractérisent notamment par des nageoires pectorales en bonne place sur le côté du corps, des pores supraorbital modifiés, de telle sorte que les neuromastes sont intégrés dans des rainures charnues. Certaines de ces espèces ne comptent que des femelles, ces dernières étant capables de développer leurs oeufs par stimulation, sans fécondation, d'une autre espèce. Les Poeciliidae mesurent la plupart du temps moins de 18 centimètres et se rencontrent à basse altitude du nord-est des États-Unis à l'Argentine, mais aussi en Afrique et à Madagascar.

Alfaro - (Genre)

Le genre Alfaro fait partie de la famille des Poeciliidae. Le genre Alfaro ne regroupe que deux espèces, endémique de l'Amérique centrale. Alfaro huberi (Fowler, 1923) et Alfaro cultratus (Regan, 1908).

Spécimens en aquarium

Synonymes / noms communs

Petalosoma cultratum (P. amazonum), Petalurichthys cultratus (P. amazonum), Alfaro acutiventralis (A. amazonum).

 

Localité

Alfaro cultratus est une espèce de poeciliidae endémique de l'Amérique centrale, se rencontre au Nicaragua (au moins autour de l'ile de Ometepe et dans le Rio Omizuwas et ses parpotamons limitrophes), au Panama et au Costa-Rica.

Taille

Alfaro cultratus est une espèce qui possède une taille maximale d'environ 6 centimètres. La femelle, plus grande mesure quant à elle une huitaine de centimètres.

Description

Alfaro cultratus possède un corps moyennement long, plat et assez haut. Alfaro cultratus possède un fond de coloration bleu/argenté à brun avec le dessus de la zone ventrale plus brillante, aux écailles bleues métallisées, parfois jusqu'à blanchâtres. La base des nageoires est généralement brune transparente. La nageoire dorsale est en arrière de l'anale. L'oeil est bleu, parfois assez sombre. Le mâle est muni d'un organe reproducteur externe appeler gonopode et situer au niveau de la nageoire anale.

Dimorphisme

Alfaro cultratus est très simplement diférencitiable à l'âge adulte. En effet les spécimens mâles possèdent un organe de reproduction appelé gonopode, très simplement observable et identifiable à l'âge adulte. Quant aux femelles, elles sont plus grandes de deux centimètres et possèdent un ventre souvent plus rebondi, mais assez difficilement détectable, lorsqu'elles sont gravides et prêtes à être fécondé.

Maintenance

Alfaro cultratus se rencontre principalement en petit groupe et peuple les eaux aux courants assez faibles et modéré, près des berges et des rives, dans les eaux aux profondeurs assez faibles, d'une cinquantaine de centimètres. Se rencontrent également dans les eaux parpotamon, eaux aux courants lents des annexes en communication avec les chenaux principaux. Il est très rare de rencontrer Alfaro cultratus hors de proximité des grands fleuves (rio) ou directement dans les eaux aux courants rapides de la partie centrale de ces mêmes fleuves. En aquarium, un volume minimum de 80 litres est conseillé pour un couple, de préférence 120 litres pour 5 spécimens (3 mâles et 2 femelles) en compagnie, pour ce deuxième volume, de poissons de taille et de provenance similaire (Amérique centrale). Le décor sera composé de roche et racine ainsi que de plantes (créant des espaces couverts et tranquilles pour la mise-bas des femelles et le grandissement des jeunes) et de préférence des genres susceptibles d'être rencontré dans leurs milieux naturels. (plante répertorier "liste non exhaustive" dans la fiche sur l'espèce Cryptoheros spilurus). Quelques plantes de surface, également des genres rencontrer en Amérique centrale. Un ph de 7 (neutre) est correct, avec une tolérance de 1° de moins ou de plus, acide ou dure. Un bon brassage et une bonne oxygénation sont également recommandés.

Alimentation

Alfaro cultratus est insectivores et ce nourrit dans sont milieu d'insectes terrestres et aquatiques, de zoobenthos. En aquarium, même si cette espèce s'adapte très vite aux nourritures classiques, comme des paillettes et des granules traditionnelles pour poissons tropicaux, il est vivement conseillé de leur fournir, des nourritures à dominances carnées. Des paillettes et granules pourront être tout à fait de bon augure, mais devront être de préférence "rouge" (carné). Ensuite, pour les nourritures sèches, les larves d'insectes, insectes, tubifex, vers de vase rouge et autres petite proie carné sont vivement recommandées. Des nourritures fraiches (pleine de bonne vitamines) sont également conseillés : tubifex, larves d'insectes et insectes, vers de vase rouge, artémias et petits krills ou autres daphnies et mysis. Pour éviter toutes carences pensées à bien alterné ses nourritures.

Reproduction

Alfaro cultratus est ovovivipare, c'est-à-dire que les oeufs incubes et éclose directement dans le ventre de la mère, sans relation alimentaire avec cette dernière. C'est après le jeu de séduction du mâle, après des jeux de dominance et un rituel de caresse, comme notamment certaines caresses sur la tête de la femelle avec ses nageoires pelviennes et son gonopode qui permet le conditionnement à l'état de reproduction et le contacte du gonopode mâle avec l'organe reproducteur de la femelle. (lorsque le mâle caresse la tête de la femelle avec son gonopope, "il est possible qu'il expulse une petite quantité de semence", procédure permettant le conditionnement à la reproduction). (les "caresses" ne sont pas systématiques à chaque reproduction chez cette espèce! ; l'âge, la maturité des spécimens, ainsi qu'en aquarium, un certain "cycle de reproduction", influe sur ses comportements!). Les oeufs seront ainsi fécondés et gardés dans le ventre de la femelle pendant une période comprise entre 24 et 32 jours. La température de l'eau, les caractéristiques physico-chimiques et parfois l'état de stress dû à l'environnement, sont les principaux facteurs du temps de gestation avant la mise-bas. La femelle pond généralement entre une dizaine et une vingtaine de jeunes d'assez grosse taille (proportionnellement à la taille adulte et à l'assez petit nombre d'alevins mis-bas). Dans leurs milieux, les jeunes spécimens se nourrissent dans un premier temps, d'insectes aquatiques et probablement de larves d'insectes et de zoobenthos. En aquarium une nourriture traditionnelle pour alevins du genre oeufs d'artémias décortiqué, nauplies d'artémias, micro-vers ou autres poudres et micro-paillettes sont parfaitement adaptés. Adapter la taille de ses nourritures au fur et à mesure de leurs croissances. La croissance des jeunes est normalement rapide. Une prédation des parents sur les jeunes est souvent rapportée dans les descriptions de cette espèce, rapport que je n'approuve pas du tout!
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/11/2016

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2300 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 390 taxons supérieurs.