Maylandia estherae

Maylandia estherae - (Konings, 1995) - (Cichlidae) - Mbuna, M'buna

Synonymes / noms communs

  • Pseudotropheus estherae
  • Metriaclima estherae
  • Pseudotrophus zebra red
  • "zebra rouge (red)"
  • M'Buna rouge

Répartition géographique

Maylandia estherae est une espèce endémique de l'Afrique dans le lac Malawi. Maylandia estherae se rencontre et peuple l'habitat rocheux sans sédiments de l'Est du lac Malawi, entre Metangula et Nkhungu Reef au centre de la partie du lac touchant le Mozambique et à Masinge légèrement au sud dans la partie est du Malawi, à la frontière avec le Mozambique.
 

Specimens en captivité

Taille

Maylandia estherae est un cichlidae qui atteint dans son milieu une taille maximale d'environ 13 centimètres et parfois un peu plus pour les spécimens maintenus en aquarium. Les femelles restent un peu plus petites.
 

Description

Maylandia estherae est un M'buna qui possède un fond de coloration bleu à bleu pale presque blanche en période de reproduction. Toutes les nageoires sont de mêmes couleurs que le corps. Chez les spécimens orange (rosés), les nageoires dorsales, pelviennes et anales sont légèrement bleutées. La nageoire anale est parsemée de petits ocelles jaunes et la partie molle de la nageoire dorsale possède des vermiculures et "petits ocelles" souvent de couleur orangée, chez les spécimens bleus comme oranges (rosés). Ensuite il existe de nombreuses formes dites "O" (orange) et "OB" (orange bloch), voir ci-dessous : "Dimorphisme".

Dimorphisme

Maylandia estherae est la plupart du temps, une espèce de cichlidae qui possède un dimorphisme très simplement observable. En effet, la plupart des populations possèdent le mâle de couleur bleue et la femelle de couleur orange. Ensuite, il existe des variations de ses patrons de colorations suivant les populations et leurs provenances géographiques. En effet, il existe des spécimens mâles dits "O" ou "OB" c'est-à-dire possédant un fond de coloration semblable à celui des femelles "O" pour orange ou "OB" pour "orange bloch" c'est-à-dire possédant un fond de coloration orange, mais avec des tâches mal définies réparties aléatoirement sur tout le corps. Certaines formes de dites "OB", sont quasiment tout bleu ou sombres (tirant sur les noirs) avec seulement quelques taches orange/rosées qui apparaissent. Ses taches peuvent être plus ou moins nombreuses suivant les sujets. Chez les femelles il existe pour la plupart des populations des patrons de colorations "O" (orange), mais plus ou moins soutenu suivant les lieux de pèches, c'est-à-dire pouvant aller des tons orange pales/rosés à très orangés, souvent appeler "rouge", comme celles péché à "Minos reef" (Mozambique). Certaines étant totalement brune. Les femelles "OB", souvent bien plus rependu que les mâles, sont généralement tachetés (ou moucheté) de gris/noir et comme pour les mâles, ses taches sont plus ou moins prononcées et mal définies, réparties aléatoirement sur tout le corps. Les patrons de coloration ne sont pas le seul dimorphisme que possède cette espèce. En effet, les femelles restent également plus petites que les mâles et sont d'aspect moins robuste.
 

Maintenance

L'eau devra être à un ph allant de 7 (neutre) à 8,5 et chauffer à une température avoisinant les 25°C. Un aquarium d'une contenance minimum de 160 litres est conseillé en spécifique pour un trio (1 mâle et 2 femelles). Le décor sera composé de pierres et roches disposées en dolmen puis en éboulis allants quasiment jusque sous la surface de l'eau avec éventuellement quelques plantes robustes qu'ils n'arriveront que difficilement a dévorer. Des Anubias sp. ou Microsorum pteropus plantés directement dans le sable ou plus judicieusement, accrochés sur les pierres et roches a laide d'élastique ou de ficèle. Une autre plante comme Aponogeton crispus sera tolérée. Attention de prendre garde à ne pas les maintenir en compagnie d'autres cichlidae du genre Aulonocara et autres espèces du Malawi trop calme dans des volumes inférieurs à 500 ou 600 litres.

 

Alimentation

Maylandia estherae est végétarien tapeur de pierre, qui se nourrit principalement en broutant la couverture biologique (Algues, Aufwuchs) qui recouvre le sable et les roches de son habitat. En aquarium ce cichlidae M'Buna accepte tout type de nourriture (sèche ou fraiche) avec une préférence notable pour les nourritures fraiches. Il est conseillé et recommandé, de lui fournir des nourritures fraiches ainsi que faites maison, comme des préparations (mélange) à base d'épinard/petit pois 70% végétarien et crevettes/fritures 30% carnées. Rappelons que lorsque ses brouteurs de la couverture biologique comme Maylandia estherae se nourrissent, il ingère forcément une infime dose d'animalcule. Cette préparation faite maison pourra être enrichie de vitamine comme celle contenue dans l'algue spiruline. Pour éviter toute carence il est conseillé, d'alterner cette alimentation, et de leur fournir de temps a autres des paillettes/flocons et granulés adapter à leur gueule, à base de verdure comme la spiruline. Les vers en tous genres comme les vers de vases rouges ou tubifex sont fortement déconseillés.

 

Statut IUCN - Remarque

Vulnérable - (voir sur IUCN)

Maylandia estherae est une espèce de cichlidae classé Vulnérable sur la liste rouge IUCN d'espèce menacée, dû à son aire de répartition restreinte. Aire de répartition qui s'étend entre Metangula et Nkhungu Reef au centre de la partie du lac touchant le Mozambique et à Masinge légèrement au sud dans la partie est du Malawi, à la frontière avec le Mozambique. Maylandia estherae n'étant pas une des espèces les plus difficiles à maintenir et reproduire en aquarium reste cependant une espèce à maintenir dans les meilleures conditions possible, afin de la reproduire et de la diffuser de manière exemplaire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/09/2016

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2300 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 390 taxons supérieurs.