Protomelas taeniolatus "Namalenje"

Protomelas taeniolatus "Namalenje" - (Trewavas, 1935) - (Cichlidae) - Haplo Boadzulu, red empress, Utakas

Synonymes

  • Haplochromis taeniolatus - Trewavas, 1935
  • Cyrtocara taeniolata - (Trewavas, 1935)
  • Cyrtocara taeniolatus - (Trewavas, 1935)
  • Haplochromis cancellus - Greenwood, 1963

Protomelas - (genre)

Le genre Protomelas fut décrit par Eccles & Trewavas en 1989. Protomelas est un genre appartenant à la famille des Cichlidae et à l'ordre des Perciformes. Le genre Protomelas est endémique de l'Afrique dans le lac Malawi, qui ne se rencontre nulle part ailleurs. Le genre Protomelas regroupe pas moins de 15 espèces décrites ainsi qu'un certain nombre de sous-espèces et d'espèce non décrite :

  • Protomelas annectens - (Regan, 1922)
  • Protomelas dejunctus - Stauffer, 1993
  • Protomelas fenestratus - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas insignis - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas kirkii - (Günther, 1894)
  • Protomelas labridens - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas macrodon - Eccles, 1989
  • Protomelas marginatus - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas pleurotaenia - (Boulenger, 1901)
  • Protomelas similis - (Regan, 1922)
  • Protomelas spilonotus - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas spilopterus - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas taeniolatus - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas triaenodon - (Trewavas, 1935)
  • Protomelas virgatus - (Trewavas, 1935)

Répartition géographique

Protomelas taeniolatus est une espèce de cichlidae endémique de l'Afrique dans le lac Malawi. Protomelas taeniolatus possède une vaste aire de répartition dans les zones rocheuses en eau assez peu profonde du lac Malawi.

Taille

Protomelas taeniolatus atteint une taille maximale d'environ 16 centimètres et plus en aquarium, un peu moins pour les femelles (13 centimètres).

Description

Protomelas taeniolatus possède un fond de coloration bleu métallisé sur la tête et le haut du corps et les parties inférieures des flancs jaunes/orangés à orange sombre/rouge et rouge foncé suivant les populations et provenance géographique. Certains sont totalement bleus, par exemple Protomelas taeniolatus de "Mbenji Island". Des reflets verts métallisés sont également observables sur la tête de certaines populations comme Protomela taeniolatus "Namalenje". Les nageoires pectorales sont gris transparent et bleutées. La nageoire dorsale est de couleur bleue vermiculée rougeâtre avec un assez épais liseré blanchâtre et rouge à l'extérieur. La nageoire caudale est vermiculée de bleus et de rouges. Les nageoires pelviennes sont rouge sombre/noirâtre avec le premier rayon dur plus clair, blanc/bleuté. La nageoire anale est orange/rouge sale avec suivant les individus et la provenance géographique quelques vermiculures bleues et rouges sales peu marqués. Pas d'ocelle sur la nageoire anale. 6 à 7 bandes sombres (noir) verticales sur les flancs peuvent être visibles sur les spécimens stressés et dominés.

Dimorphisme

Protomelas taeniolatus est une espèce très simplement différenciable à l'âge adulte. En effet, les mâles sont très colorés (voir description ci-dessus) alors que les femelles restent grises/argentées avec une bande longitudinale centrale sombre (noir) sur les flancs. Quelques marques ou taches sombres (noir) pouvant également former une seconde bande peuvent être présentes, au-dessus de la bande longitudinale, sur la partie supérieure des flancs. Reflets dorés sur le dessus de la tête et pigmentation partielle (noir) sur la base de la nageoire dorsale. Suivant l'humeur des spécimens, 6 à 7 bandes noires verticales sur les flancs peuvent être visibles.

Maintenance

Dans son milieu, Protomelas taeniolatus est une espèce qui se rencontre et peuple les zones rocheuses de la colonne d'eau assez peu profonde. Le décor de l'aquarium sera donc composé principalement de pierre et roche. Un aquarium bien filtré d'une contenance minimale de 500 litres est à prévoir pour un trio (1 mâle et 2 femelles) avec une bonne filtration (3 fois le volume total par heure) et oxygénation. Le ph sera compris entre 7 et 8 et la température avoisinera les 26°C. Quelques plantes robustes des genres Anubias spp. et Vallisneria pourrons être maintenu s'ils sont bien nourrit.

Alimentation

Protomelas taeniolatus est végétarien/omnivore. Comme les Mbunas du lac Malawi, l'Utakas Protomelas taeniolatus se nourrit dans son milieu en broutant et picorant la couverture biologique (aufwuchs) qui recouvre le sable et les roches de son habitat. À savoir qu'il ingère forcément une infime dose d'animalcule qui peuple cette couverture biologique. En aquarium il est conseillé de lui fournir de la nourriture fraîche et de préférence "faite maison", comme des mélanges bien connus des amateurs à base de petits pois/épinards et moules/crevettes (courgettes, brocolis ou éperlans, mélange de fruit de mer, etc.) Ses mélanges seront à dominance végétarienne (7O% de végétarien et 30% de carné) auxquels on ajoutera une dose de vitamine comme de la spiruline. Pour éviter toute carence, cette "nourriture maison" aussi bonne et riche soit-elle, devra être alterné avec de la nourriture sèche traditionnelle comme de grosses paillettes et granules adapter, en proportion avec leurs gueules.

Reproduction

Protomelas taeniolatus est un incubateur buccal maternel, le mâle défend un territoire. Ce dernier semble se reproduire de préférence sur une pierre plate qu'il nettoie que brièvement avant la ponte et un peu plus lors de prises de dominance directement pendant la ponte. Il n'est pas rare en aquarium de voir un mâle Protomelas taeniolatus se reproduire sur le sable ou contre une pierre, où il creuse alors un petit cratère qu'il défend ardemment. Comme pour la plupart des Haplochromis et autres cichlidae incubateurs buccaux, la ponte a lieu en "T" : la femelle pond les oeufs alors que le mâle reste à proximité, après avoir pondu quelques oeufs la femelle se retourne rapidement pour les prendre en bouche, le mâle déploie sa nageoire anale devant la femelle et lui montre ainsi son orifice génital, la femelle des oeufs en bouche essaie alors de collecter la semence en se rapprochant de l'orifice génital du mâle qui éjacule à ce moment-là, la femelle commence à pondre un nouveau chapelet d'oeuf. L'ensemble de la séquence se répète ainsi plusieurs fois de suite. Cette technique de reproduction en "T" démontre bien que les oeufs peuvent être fertilisés avant et après la prise en bouche par la femelle.

Remarque

Protomelas taeniolatus est une espèce très facilement "hybridable" en aquarium avec d'autre Utakas, mais également avec des M'bunas ou autres Aulonocara. En effet, cette espèce est sujette à de nombreuses hybridations, avec plusieurs variétés géographiques, ainsi qu'un certain nombre d'autres genres. De nombreux spécimens albinos et trafiqués ont ainsi vu le jour en provenance d'Asie. Il est donc impératif de veiller à la pureté des souches et formes chromatiques, d'éviter de croiser différentes localités de pêche et provenance géographique afin de jouir de spécimens qui possèdent leur couleur et comportement originel.

Statut IUCN - (RedList)

Préoccupation mineure - (voir sur IUCN)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2580 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 410 taxons supérieurs.