Ptychochromis grandidieri

Ptychochromis grandidieri - Sauvage, 1882 - (Cichlidae) - Cichlidé de Madagascar

Ptychochromis - (genre)

Le genre Ptychochromis fait partie de la famille des cichlidae et de l'ordre des Perciformes. Le genre Ptychochromis est endémique de Madagascar et ne se rencontre nulle part ailleurs. Ce sont des poissons territoriaux qui vivent le plus souvent en couple et se reproduisent sur le substrat avec une défense farouche de leur progéniture. Ptychochromis est un genre qui regroupe 9 espèces distinctes :

  • Ptychochromis curvidens - Stiassny & Sparks, 2006
  • Ptychochromis ernestmagnusi - Sparks & Stiassny, 2010
  • Ptychochromis grandidieri - Sauvage, 1882
  • Ptychochromis inornatus - Sparks, 2002
  • Ptychochromis insolitus - Stiassny & Sparks, 2006
  • Ptychochromis loisellei - Stiassny & Sparks, 2006
  • Ptychochromis makira - Stiassny & Sparks, 2006
  • Ptychochromis oligacanthus - (Bleeker, 1868)
  • Ptychochromis onilahy - Stiassny & Sparks, 2006

Répartition géographique

Ptychochromis grandidieri est une espèce endémique de Madagascar, c'est-à-dire qu'il ne se rencontre nul par ailleurs. L'espèce se rencontre dans la partie est de Madagascar. (voir aussi Fishbase)

Taille

Ptychochromis grandidieri est un poisson qui mesure une taille maximale comprise entre 25 et 30 centimètres.

Dimorphisme

Ptychochromis grandidieri est une espèce qui possède un dimorphisme sexuel touchant nottament la taille des spécimens, plus grandes chez les mâles. Un dimorphisme de coloration est également visible, surtout chez les individus totalement adultes, les femelle restant très colorés alors que les mâle adopte un patron de coloration plus difu, blanchissant avec le temp. On pourra observé en période de reproduction, la femelle défendant les oeufs et toutes jeunes larves directement au dessus d'eux alors que le mâle a tendence a déffendre tout le territoire.

Reproduction

Ptychochromis grandidieri est une espèce de cichlidae pondeur sur substrat, pondeur d'oeufs collant. Le couple défend un territoire. Le mâle et la femelle choisissent un territoire, qu'ils vont déblayer et nettoyer afin de trouver un site de ponte. La femelle rapproche son organe reproducteur sur un substrat choisi, se colle à lui pour y déposer ses oeufs. Ses derniers y sont déposés par rangé de quelques'un, puis immédiatement le mal a son tour rapproche son organe reproducteur sur les oeufs pour les fécondé. Ces opérations alternées se répètent jusqu'à la ponte totale des oeufs par la femelle. Les oeufs seront ventilés par les deux parents jusqu'à leur éclosion, a l'aide de leurs nageoires, mais, également de leurs bouches en vaporisant de l'eau, en créant des courants permettant de dégager d'éventuelles impuretés. Les oeufs éclosent après quelques jours, tombent sur le sol et sont regroupés par les parents. Dès que la nage libre est atteinte, le couple va commencer progressivement à les promener et leur faire découvrir leur habitat. La défense de l'essaim, des tout jeunes alevins, jusqu'à une taille autonome est très prononcée, les géniteurs pouvant parfois défendre le frai presque jusqu'à la mort (ou grand épuisement).

Couple reproducteur avec jeunes alevins

Statut IUCN - (RedList)

Préoccupation mineure - (voir sur IUCN)

Cette espèce semble bien répandue sur l'ensemble de son aire de répartition. Même si une surveillance est requise du fait de la dégradation de son habitat, IUCN - Union internationale pour la conservation de la nature, classe l'espèce en Préoccupation mineure.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2580 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 410 taxons supérieurs.