Physignathus cocincinus - (bleu)

Physignathus cocincinus "bleu" - Cuvier, 1829 - (Agamidae) - Dragon d'eau vert (mutation bleue, rouge), dragon d'eau chinois

Synonymes

  • Physignathus cocincinus
  • Lophura concinna GRAY 1831
  • Lophura cuvieri
  • Istiurus Cochinsinensis
  • Istiurus physignathus
  • Dilophyrus mentager
  • Physignathus cochinchinensis
  • Physignathus mentager
  • Physignathus cocincinus caudicinctus
  • Physignathus cocincinus mentager
  • Physignathus cocincinus
  • Physignatus cocincinus

Alimentation

Physignathus cocincinus est une espèce carnivore (insectivore/piscivore) à tendance omnivore en grandissant. En effet, ce dragon d'eau se nourrit d'insectes comme des grillons (Acheta domestica), grillon noir (Gryllus bimaculatus), grillon des steppes (Gryllus assimilis), vers de farine (Tenebrio molitor), red runner (Blatta lateralis), vers de morio (Zophobas morio), mais égaiement de petits poissons et de fruits. La capture de proies aquatiques étant connu en milieu naturel, il est cependant possible en captivité de distribuer de petits poissons dans une gamelle d'eau, comme des petits guppys, platys, danios, poissons rouges ou autres, mais toujours de taille adapter à la gueule de vos pensionnaires. Il est important dans l'hypothèse de proies aquatiques, d'habituer vos pensionnaires dès le plus jeune âge et de bien leur faire voir l'insertion des poissons dans leur gamelle et/ou de les sortir de l'eau et de leur donnée a la main. En grandissant, avec la connaissance de ce type de proie, ils apprendront à aller les chasser par eux-mêmes. La transmission aux jeunes des différents types de proies comestibles est largement facilitée en milieu naturel, lorsque les plus jeunes observent leurs aînés. L'apport de proies aquatiques est une denrée vitaminée de choix. Juvénile, une nourriture riche est largement favorable à une bonne croissance. La distribution principale devra donc être composée de grillons et autres vers de farine (proies parmi les plus grasses). Il existe également dans tout bon commerce spécialisé des poudres vitaminées à saupoudrer sur les proies avant distribution. En captivité, la distribution de nourriture directement dans la main (main propre pour éviter les mauvais germes) est possible. Cela permet par exemple d'être sûr que votre animal mange et en quantité suffisante ou encore de nouer quelques liens de reconnaissance. Il est souvent conseillé de ne pas laisser traîner des proies vivantes un peu partout dans l'espace de vie de vos animaux. Cependant, une gamelle avec des vers de farine et saupoudrée de vitamines est parfaitement adaptée. Une seconde gamelle de fruits et jus de fruits est vivement conseiller et ceux dès le plus jeune âge pour les habitués à bien diversifier leur alimentation (découpé éventuellement les fruits en petits dés, toujours en fonction de la gueule des spécimens à nourrir). Veuillez enfin en tout temps à bien diversifier les proies et fruits distribuer de manière à éviter toute carence.

Voir aussi - (interne)

Statut IUCN - (RedList)

Non évalué - (voir sur IUCN)

Voir aussi - (externe)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/11/2016

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2400 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 400 taxons supérieurs.