Petrognatha gigas

Petrognatha gigas - (Fabricius, 1792) - (Cerambycidae) - Scarabée longicorne géant africain

Synonymes

  • Lamia gigas - Fabricius, 1793
  • Petrognatha gigas var. spinosa - Kolbe, 1894
  • Petrognatha gigas var. spinosissima - Garcia, 1921
  • Cerambyx gigas - (Fabricius, 1792) nec Fabricius, 1787
  • Lamia gigas - Fabricius, 1792
  • Omacantha gigas - (Fabricius, 1792)

Petrognatha - (genre)

Petrognatha est un genre d'insecte appartenant à la famille des Cerambycidae et à l'ordre des Coléoptera. Le genre Petrognatha est endémique de l'Afrique, qui ne se rencontre nulle part ailleurs. Petrognatha est un genre monotypique, qui ne comprend qu'une seule espèce :

  • Petrognatha gigas - (Fabricius, 1792)

Répartition géographique

Petrognatha gigas est une espèce endémique de l'Afrique, qui ne se rencontre nulle part ailleurs. En effet, ce coléoptère possède une aire de répartition assez vaste depuis l'Afrique de l'Ouest jusqu'en Afrique centrale. Petrognatha gigas se rencontre notamment en Ouganda (femelle ci-contre), République Démocratique du Congo (ex-Zaïre), République populaire du Congo, Angola, Bénin, Cameroun, Centrafrique, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Nigéria, Ouganda, Sénégambie (Sénégal), Sierra Leone et Togo.

Map

Taille

Petrognatha gigas est une espèce qui possède une taille maximale d'environ 8/10 centimètres (sans les antennes).

Dimorphisme

Petrognatha gigas est une espèce qui possède un dimorphisme très simplement observable à l'âge adulte. En effet, le mâle possède notamment une tête plus large, mais également des antennes presque 3 fois plus longues que celles de la femelle. Si cette dernière, les possède une fois repliés le long du corps se terminant au niveau du bous des pattes arrière, celles du mâle dépassent de son corps, de plus de deux fois de sa taille totale.

Reproduction

Petrognatha gigas juvénile creuse et se nourrit dans les troncs de bois d'acacia. Adulte il possède un patron de coloration luis permettant aisément de se fondre sur l'écorce de ses mêmes acacias.

Statut IUCN - (RedList)

Non évalué - (voir sur IUCN)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

ROUET Jacques
  • 1. ROUET Jacques | 06/06/2018
Un commentaire sur votre description du Petrognatha Gigas, que j'ai connu... et fréquenté lorsque j'étais plus jeune.
Né en 1942, je vais bientôt atteindre mes 76 ans, mais j'ai encore le souvenir vivace de cet animal, et j'aimerais vous en dire les circonstances.
Dans votre article, vous donnez comme répartition géographique l'Afrique Centrale, en particulier l'Ouganda, et aussi le Congo ou le ZaÏre.
Or j'étais au début des années 1950 au Sénégal, à Dakar, et il y avait des Petrognatha Gigas en quantité.
J'ai fait deux années scolaires, de septembre 1953 à juin 1955, au Lycée Van Vollenhoven de Dakar, aujourd'hui Lycée Lamine Guèye. Je n'habitais pas très loin et j'allais au Lycée à pied. Je passais ainsi tous les matins sur une avenue qui porte aujourd'hui le nom de Nelson Mandela. Cette avenue était bordée d'arbres magnifiques de la famille des Ficus, qui portaient de longues racines aériennes, comme le Banyan, ou le Ficus Elastica, ou bien le Ficus Macrophylia. Ces arbres, adultes, formaient une double rangée décorative magnifique de part et d'autre de l'avenue. Mais ils étaient habités par des Petrognatha Gigas, dont les larves creusaient leurs tunnels dans les troncs, ce qui à force les faisaient mourir.
À quelques centaines de mètres du Lycée, dans l'angle formé par les avenues qui portent aujourd'hui les noms de Nelson Mandela et Jean XXIII, se trouvait l'IFAN - Institut Français d'Afrique Noire - qui en 1966 fut retoqué "Fondamental" en lieu et place de "Français" tout en gardant les mêmes attributions (aujourd'hui encore, il existe à cet emplacement un Musée de l'IFAN). Le département des Sciences Naturelles était préoccupé par la présence de ce coléoptère géant, fort nuisible aux belles rangées de ficus qui décoraient cette avenue devenue Mandela, et peut-être d'autres avenues en ville. Ainsi, l'IFAN offrait une petite somme en Francs CFA pour tout Petrognatha apporté vivant. Pour les jeunes adolescents que nous étions, c'était une façon très honnête et très ludique de se faire un peu d'argent de poche !
Le Pétrognatha a beau se camoufler de façon très efficace - mimétisme de sa robe avec les tons de l'écorce de l'arbre, antennes se confondant avec les racines aériennes - nous fîmes rapidement l'éducation de notre regard pour les repérer. C'était bien amusant, et jusqu'à un certain point, lucratif !
Je ne sais pas si cela a pu aboutir à l'éradication de l'animal sur l'avenue Mandela, et à la perrenité des ficus qui la décoraient... Mais je voulais vous livrer ces souvenirs, qui pourraient vous inciter à réviser le paragraphe de la répartition géographique.
Respectueusement - et cordialement - vôtre,
Jacques Rouet
france-animaux
  • france-animaux | 06/06/2018
Merci pour vos commentaires et anecdotes ; c'est avec plaisir que j'ai rédigé une petite mise à jour ;)

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/06/2018

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 2560 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 400 taxons supérieurs.