Sawbwa resplendens

Sawbwa resplendens - Annandale, 1918 - (Cyprinidae) - Nez rouge asiatique

Synonyme

  • Sawbwa resplendens - (Annandale, 1918)

Répartition géographique

Sawbwa resplendens est une espèce endémique de l'Asie dans le lac Inle à Myanmar, qui ne se rencontre nulle part ailleurs.

Map

Taille

Sawbwa resplendens est une espèce qui possède une taille maximale avoisinant les 5 centimètres.

Maintenance

Sawbwa resplendens est une espèce à maintenir en petit groupe de plusieurs individus dans des conditions exemplaires. En effet, son statut "en danger" sur la liste rouge des espèces menacées IUCN, impose une maintenance dés plus adéquats afin de le reproduire de manière exemplaire. Un aquarium spécifique abondamment planté sera donc dés plus adaptés, quelques roches ou racines pour agrémenter. Tous les types de plantes communément rencontrés dans les commerces spécialisés sont conseillés. Éviter les pierres calcaires. Un volume minimal d'environ 80 litres est vivement conseiller pour un groupe d'une dizaine d'individus. Si sa maintenance devait se faire en compagnie d'autres espèces, il est important de lui offrir une place de dominance, avec des espèces ni trop remuantes n’y pouvant se repaître des éventuels oeufs et larve. Une alimentation variée pour une parfaite croissance et afin d'éviter toute carence.

Un poisson miniaturisé

La taille adulte des petites espèces des genres Barboides et autres Boraras est une évolution connue de miniaturisation. En effet, cette miniaturisation se caractérise par une première maturité sexuelle à une taille caractéristiquement réduite de moins de 2 centimètres. Chez les Cyprinidae le phénomène est assez rare puisqu'il se produit à de multiples reprises sur l'ensemble des genres Barboides, Danionella, Microdevario, Microrasbora, Horadandia, Boraras, Paedocypris, Sawbwa et Sundadanio, ainsi que sur quelques espèces des genres Danio, Laubuca et Rasbora qui représentent de ce fait des taxons miniaturisés. Toutes les espèces des genres précédents qui possèdent ces miniaturisations, montrent majoritairement une préférence pour les habitats aux eaux calmes et pauvres en nutriments, le plus souvent des marécages à tourbes forestiers.

Les Cyprinidae miniaturisés présentent une structure anatomique qui peut être assez variable suivant les espèces et qui est regroupée en deux principes, mais dont certaines possédant des caractéristiques de miniaturisations avec des intermédiaires de quelques degrés. Le premier regroupe les espèces qui ont fui les bancs de leurs géniteurs plus grands bien que proportionnelle. Le second regroupe les espèces qui ont arrêté leur développement anatomique de telle sorte qu'ils ressemblent toujours à une forme larvaire (Danionella et Paedocypris). Ces espèces sont en principe connues pour être dénommées, espèce au "développement tronqué" ou espèce "paedomorphique". Les scientifiques pensent que ses espèces ont évolué à travers un processus connu sous le nom de "Paedomorphosis progenetic", c'est-à-dire provoqué par une maturation accélérée. Elles présentent le plus souvent une structure simplifiée du squelette et sont dites être des espèces aux particularités (spécificités) morphologiques. Britz et al. (2009) considèrent que les troncatures de développement ont favorisé l'émergence de ces nouvelles espèces "en libérant de grandes parties du squelette des contraintes de développement, en dissociant le parcours développemental lié d'où il en résulte la création d'un plus grand potentiel pour des changements plus spectaculaires".

Les pages Wikipédia possèdant ce paragraphe sont des copier/coller de mon propre et unique travail.

Statut IUCN - (RedList)

En danger - (voir sur IUCN)

Voir aussi - (externe)

Date de dernière mise à jour : 05/12/2021

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

France-animaux.org vous souhaite la bienvenue !

France-animaux.org regroupe plus de 3300 espèces et taxons inférieurs classés parmi plus de 440 taxons supérieurs.